Voyages en bande dessinée

Florence Bourg BD, Hiver 2020, Inspiration

Temps de lecture: 3 minutes

En préparation de cette édition de Zenflo spéciale «voyage», je me suis mise à feuilleter de nouveau un magnifique album, glissé dans la bibliothèque par mon amoureux fou de BD: La bande dessinée part en voyage. Je vous invite à une évasion vers dix destinations, dans le confort de votre salon.

La vision du voyage de grands bédéistes

La rédaction du magazine GÉO, en collaboration avec Casterman, a demandé à dix des plus grands auteurs de BD de partager leur vision singulière du voyage, carnet de croquis en main. Et cela a donné un de ces «beaux livres», de ceux, uniques, que l’on désire conserver et reparcourir pour mieux s’en imprégner à chaque lecture.

«Au départ, un vrai désir, un peu fou, celui de travailler avec de grands auteurs de la BD, en vous offrant les aquarelles, peintures et dessins d’un monde comme vous ne l’aviez jamais vu.» 

Jean-Luc Marty, directeur éditorial de GÉO
Le Mexique avec Boucq

Ainsi, on se promène à travers les yeux de ces artistes-voyageurs dans des décors aux traits de crayon si différents que l’exploration de la technique de chacun est un voyage en soi.

Les destinations de ce voyage en bande dessinée

  • Les îles Marquises en compagnie de Loustal: une escale pour tous les rêveurs;
  • Le mont Fuji avec Schuiten: un géant dans les nuages
  • Recife avec De Crécy: la mémoire d’un Brésil colonial
  • Les États-Unis avec Juillard: un hommage au peinte Hopper
  • Tanger avec Dupuy et Berberian: le carrefour turbulent de la Méditerranée
  • Le Mexique avec Boucq: sous l’emprise des sorciers
  • Téhéran avec Blain: sous le voile, un vent de fronde
  • Angkor avec Mattotti: le royaume serein de Bouddha
  • L’Égypte avec Moebius: une autre vision de Louxor
  • Paris avec Muñoz: une rencontre capitale

La BD aime les voyages

La qualité rédactionnelle accompagnant les dessins de ces dix grands auteurs est irréprochable. Les textes sur chaque destination sont précédés d’une préface poétique de Pierre Sterckx, rappelant que la BD aime les voyages. Et que le lien entre dessin et voyages ne date pas d’hier:

«Lorsque Delacroix fit son voyage au Maroc, autour de 1820, il en rapporta des centaines de petits croquis qui pourraient figurer dans cet ensemble présenté par GÉO. Malgré la prolifération des machines d’enregistrement qui permettent aux voyageurs de satisfaire leur boulimie d’images souvenirs, on assiste donc à un fascinant retour de la peinture figurative et du dessin. Ce dernier est une trace beaucoup moins fugitive qu’une simple carte postale. Tracer, c’est mêler le corps du regardeur à la partie du monde qu’il vise et dans lequel il s’immerge.»

Ce somptueux album nous ouvre sur un autre voyage, dans un monde que nous valorisons beaucoup chez Zenflo: celui de l’illustration et de la bande dessinée.

Même s’il date de 2002, ce très bel ouvrage est intemporel. Espérons que l’éditeur travaille à un second numéro!

Pour vous le procurer

Vous aimeriez aussi

La friandise philosophique Devenir le monde… par Art-mella
L’article Jeunesse Ce que je pense des impacts écologiques du tourisme

Cet article vous a plu?
Vous pouvez contribuer librement à la mission de Zenflo.

Pourquoi contribuer?