Atteindre l’autonomie spirituelle grâce au yoga kundalini

Melie Caron Action, Agir au quotidien, Automne 2022, Me former

Temps de lecture: 6 minutes

Enseignante de yoga et de méditation au Québec, après plus de trente ans de recherche et de formation en développement personnel, j’ai constaté que la quête de l’autonomie spirituelle demeure fondamentale. Et plusieurs questions restent au cœur de ma démarche.

Mélie Caron
Photo: meliecaron.com

Comment aider les êtres humains, y compris moi-même, à prendre conscience qu’ils sont les acteurs principaux de leur santé, qu’ils en sont responsables et qu’ils n’ont pas à mettre ce pouvoir entre les mains d’autrui ou d’une autorité extérieure? Comment les aider à jouir d’un mental limpide et calme afin de faire des choix éclairés et conscients qui mènent vers plus de bonheur? Comment faire émerger leur potentiel enfoui?

Et surtout, existe-t-il des outils efficaces pour y parvenir?

Lorsque je suis tombée sur les enseignements du yoga kundalini et que je les ai mis en pratique, cela a été un grand WOW.

Sans vouloir enlever quoi que ce soit aux autres types d’approches spirituelles alliant l’entraînement du corps et de l’esprit, le yoga kundalini a été pour moi une clé de déblocage extraordinaire et un outil puissant. Une sorte d’aboutissement dans mes recherches même si l’approfondissent vers la véritable autonomie continue de jour en jour…

Le yoga kundalini: simplicité + efficacité

En yoga kundalini, il y a plus de 1500 kriyas et encore plus de méditations pour différents types de besoins très précis. Par exemple, il existe des kriyas (série de mouvements) pour diminuer la peur ou le stress, ou pour faire fondre l’égo, pour ouvrir le cœur, pour stimuler telles ou telles glandes ou organes, pour la digestion, pour accueillir les énergies des changements de saisons, etc. Il existe des pratiques pour augmenter l’énergie dans le corps et la faire circuler, des méditations pour la guérison, pour accompagner les passages de la vie, comme la séparation, la maladie, la mort, la naissance.

Le yoga kundalini propose une approche très concrète et des pratiques accessibles à tous, axées sur l’intégration des enseignements dans la vie quotidienne. Ses bienfaits innombrables accompagnent en profondeur les aspirants yogi sur le chemin de la libération des conditionnements physiques et mentaux qui bloquent l’accès à un bonheur stable et à une bonne santé globale.

Le yoga kundalini propose une approche très concrète et des pratiques accessibles à tous, axées sur l’intégration des enseignements dans la vie quotidienne.

Les 5 grandes étapes de l’évolution de l’être

Afin de mieux comprendre le cheminement vers la liberté et l’autonomie, le yoga kundalini divise en 5 étapes cette évolution spirituelle du pratiquant afin arriver à une prise en charge complète de soi tant au niveau de la santé physique et mentale que dans des niveaux plus subtiles de perception et de présence conduisant à ce qu’on appelle l’«Éveil», l’éveil à la véritable nature de l’être.

Photo: Unsplash – Elia Pellegrini

Étape 1- La lune de miel ou découverte

À cette étape, l’élan autonome de l’aspirant yogi, c’est sa «drive» intérieure qui le pousse à commencer une discipline nouvelle. Que cet élan vienne d’un appel profond de l’âme, du conseil d’un ami ou d’une souffrance physique, émotionnelle ou spirituelle à résoudre, la découverte passionnante. Elle libère une grande quantité d’énergie et voire même de passion un peu comme un nouvel amour…

L’élève motivé par les bienfaits excitants et nouveaux ressentis durant les premiers cours veut apprendre «la» bonne technique, «à la lettre» et est invité à s’y tenir avec rigueur et attention. C’est le moment d’acquérir des bases solides et d’être guidé par un enseignant bienveillant mais strict, clair et précis.

Étape 2- Le travail profond commence: les défis se profilent à l’horizon!

Pour le yogi en devenir, c’est une belle période d’intégration et de prise de conscience grâce à l’expérience acquise et à la répétition. Le choix des méditations ou exercices devient plus personnel. Le pratiquant commence aussi à réaliser les défis associés à une pratique plus assidue et plus pointue.

Il en vient donc graduellement à choisir ses pratiques et méditations selon l’intuition qu’il commence à développer à cette étape. Il se sent un peu plus autonome. C’est une étape d’essai-erreurs dans la mise en application, dans sa vie de tous les jours, de la compréhension de concepts encore relativement nouveaux. À cette étape, beaucoup de personnes passent à une pratique plus régulière et engagée, afin d’optimiser les effets positifs multiples déjà expérimentés mais encore passagers…

Étape 3- Ça passe ou ça casse: quand l’égo se braque

C’est l’étape décisive et nécessaire où l’élève passe par différents stades de doute par rapport à sa pratique. C’est la mise à l’épreuve. Il remet tout en question: les enseignements, les professeurs, et lui-même. Ces questionnements sont par moment si profonds et persistants que le pratiquant peut même quitter la discipline et en explorer d’autres. Il évite ainsi, pour le moment, l’ultime face à face avec Soi qu’impose tout cheminement spirituel profond.

Soit il y a transformation, soit cessation.

C’est une étape de prise de recul, le balbutiement de la véritable autonomie, après une moyenne de quatre à sept ans de pratique.

Étape 4- L’intégration et la fluidité : au-delà de l’individualisme et de l’accomplissement personnel.

Après une 3e étape houleuse, le pratiquant qui a acquis de l’humilité s’affirme avec un nouvel aplomb. Son expression vient du centre de son être qu’il a osé visiter, et d’où une force puissante et stable émerge à présent. La peur a diminué ou disparue, remplacée par la confiance et une forte sensation de connexion.

Le discernement éclairé se met en place et l’intuition guide les décisions rapidement et avec assurance. C’est l’étape de l’acceptation véritable de ce qu’on Est et de la nature véritable des choses (le «Sat Nam»). L’attention n’est plus tellement sur le «comment on fait» (comme à la première étape) mais sur l’intention sous-jacente et sur la qualité de la présence à soi et aux autres.

Étape 5- L’union: l’étape du maître

Pour le maître, il n’y a plus de différence entre le yoga et la vie quotidienne. L’intuition le guide en permanence. La maîtrise de Soi est là, ainsi que la compréhension de la responsabilité de chaque être, de cette connexion entre tout ce qui vit. Rendu à cette étape ultime, les actions inspirées par l’essence même de la Vie sont impersonnelles et axées sur le bien commun. Le yogi sait qu’il est totalement responsable de lui-même et donc absolument autonome!

Le maître cultive un esprit neutre ainsi que la spontanéité sans impulsivité.

Ayant touché la beauté en son centre, par l’expérience directe, il incarne véritablement le Yoga dans toutes les fibres de son être, dans ses actions et ses décisions.

photo: Unsplash – Jared-Rice

En résumé…

Comme dans toute discipline ou quête de bonheur et de santé globale, l’atteinte de l’autonomie personnelle et de l’autorité intérieure passe généralement par ces 5 étapes:
l’apprentissage;
l’expérimentation;
la remise en cause;
l’intégration;
et la maitrise.

Le yoga kundalini offre des outils puissants pour aider à traverser graduellement ces échelons en respectant le rythme propre à chacun. C’est pourquoi il trouve de plus en plus d’adeptes.

Par l’expérience d’état de calme et de bien-être de plus en plus direct et profond, la connexion à Soi devient graduellement cette connexion au Nous.

L’autonomie, de façon globale, c’est de savoir à quelle porte frapper avec confiance en notre discernement et nos sensations intuitives. Mais encore faut-il que ces élans viennent de la «bonne source». En effet, beaucoup de ces supposés élans ou intuitions n’en sont pas, du moins au début. Le discernement doit être développé… Les «patterns» inconscients, les idées acquises par imitation, les habitudes nous dominent souvent. Le yoga permet d’en prendre conscience et de s’en défaire; d’y voir plus clair.

L’autonomie, c’est de savoir à quelle porte frapper avec confiance en notre discernement et nos sensations intuitives.

Et voilà, quand on parle d’autonomie et de santé globale, il n’y a pas de solutions rapides comme une pilule à prendre ou comme une retraite d’une fin de semaine! C’est un engagement envers Soi et donc envers la Vie à long terme, qui passe par certaines étapes.

Une autonomie complète s’acquiert en s’occupant de l’ensemble de l’œuvre: corps-cœur-âme.

C’est ce que le yoga propose, depuis la nuit des temps.

Sat Nam,

Mélie

Pour en savoir plus sur le yoga kundalini, la méditation et sur les sessions en ligne et ateliers de Mélie Caron, visitez meliecaron.com

Vous aimeriez aussi (la 1ère partie de cet article!)

Yoga kundalini: entrevue avec une enseignante pétillante

Cet article vous a plu? Vous pouvez contribuer librement à la mission de Zenflo.

Pourquoi contribuer?


Image à la une: Unsplash-Josh-Boot